Les 5 "R"

Vers le Zéro Déchet en suivant les "5 R"

L'une des règles de base lorsque l'on veut démarrer dans le zéro déchet, c'est celle des "5R". L'appliquer au quotidien permet de faire des économies et de réduire ses déchets.

5R

Refuser

...ce dont nous n’avons pas besoin. Assaillis quotidiennement de publicités, promotions et autres incitations à la consommation, la toute première mesure à adopter pour limiter sa production de déchets, c’est simplement de prendre le temps de se poser quelques questions avant de céder aux sirènes de la consommation : "Ai-je besoin de ce gadget que me tend la jolie hôtesse à l’entrée du supermarché ?", "3+1 gratuits ? Ok, mais si je n’ai besoin que d’un seul que deviennent les 3 restants ? Ne vont-ils pas encombrer inutilement mes armoires ou finir à la poubelle sans même avoir été ouverts ?"
Il ne s’agit pas ici de se priver de tout, mais bien de faire des choix de consommation en prenant un peu de hauteur face aux multiples sollicitations destinées à "créer l’envie", parfois bien éloignée du réel besoin.

Réduire

...les déchets générés par de multiples choix et astuces. Même si l’on refuse le superflu, on ne peut se passer de l’essentiel et, fort heureusement, il n’est pas interdit non plus de se faire plaisir. On peut ainsi privilégier des achats en vrac pour éviter le suremballage, (re)découvrir le marché du coin plutôt que la grande surface, limiter nos besoins en produits d’entretien en pratiquant le DIY, privilégier les bouteilles consignées, boire l’eau du robinet… La liste des possibilités est pratiquement infinie.

Réutiliser

...ce qui peut l’être, à travers la vente et l’achat en seconde main, le don, la réparation… Là aussi, les possibilités sont nombreuses. La réutilisation est aussi source de beaucoup de créativité à travers l’upcycling dont les adeptes sont de plus en plus nombreux. Et en plus, la récup, c’est tendance.

Rendre à la Terre

...la générosité qu'elle nous offre! Une poubelle ménagère allégée de 50 % de son poids, un gain de temps en limitant les trajets au recyparc pour vous débarrasser de vos déchets verts, un amendement gratuit et naturel pour votre jardin : voilà le trio gagnant que vous permettra d’atteindre le compostage à domicile.

Recycler

...et donc trier ! Un peu plus de 50% des déchets collectés en Wallonie sont actuellement recyclés, mais pour qu’un déchet soit effectivement recyclé, il faut évidemment qu’il arrive dans la bonne filière, via les collectes en porte-à-porte ou le réseau de recyparcs. Vous pouvez même recycler vos déchets organiques à domicile en faisant un compost ou en adoptant des poules (les œufs sont en bonus !).

Une responsabilité partagée

C’est en amont de la poubelle que la marge de progression possible est la plus importante, en jetant moins et mieux. Cette responsabilité repose en grande partie sur les citoyens/consommateurs à travers ses pratiques d’achat et la gestion du tri à la maison. Mais ils ne sont pas les seuls acteurs concernés.

Les producteurs qui mettent des produits sur le marché ont largement leur part de responsabilité. Limiter les produits jetables, privilégier l’éco-conception au marketing, renforcer leurs responsabilités sur la fin de vie de leurs produits, développer les ventes en vrac, lutter contre l’obsolescence programmée… sont autant de possibilités à développer et à renforcer pour alléger nos poubelles et assurer la recyclabilité de ce qui s’y trouve.

Voici l’avis, en vidéo, du Président de la COPIDEC sur le rôle des consommateurs et des producteurs de déchets ménagers.